Qu’est-ce que l’Art-thérapie ?

L’Art-thérapie est une méthode de soins fondée sur l’utilisation thérapeutique du processus artistique. Cette thérapie place l’expression créatrice  au service du soin dans un cadre bienveillant, contenant et sécure qui envisage la personne dans sa globalité et son unicité tout en respectant son intimité.

Toutes les techniques artistiques peuvent être proposées en atelier. La seule condition étant le choix judicieux d’une technique et son adaptation à un public défini. Je propose principalement les médias propres aux arts plastiques : peinture, pastels, terre tout en ayant recours aux instruments, à l’écriture, le jeu …

La maitrise d’une technique artistique n’est pas nécessaire pour participer à un atelier d’art-thérapie.

      L’exploration des matières, des lignes, des couleurs, des outils, la gestuelle mise œuvre pour créer, les ressentis et la verbalisation sont au centre de la démarche pour libérer les tensions physiques et émotionnelles afin de soulager et d’alléger l’esprit.

      L’art-thérapie est donc un soin qui harmonise le corps, le cœur et l’esprit en libérant une énergie créatrice.

« Les arts plastiques réveillent des pulsions créatrices et donc une envie nouvelle de revoir la vie. »  D.W Winnicott .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’atelier d’art-thérapie est un lieu paisible, un espace dans lequel chacun/chacune a la possibilité de venir se poser(se pauser) et déposer ses tracas, ses tristesses, ses colères, ses doutes, ses peurs qui se manifestent par de la fatigue, de l’énervement, de l’irritabilité, des troubles psychosomatiques, tous ces différents états qui peuvent engendrer un manque de disponibilité à soi-même et aux autres.

Nous faisons tous partie intégrante de divers systèmes (familiaux, professionnels, culturels etc…) dans lesquels nous occupons une place. Cette place n’est pas figée, et donc, toujours susceptible d’être remise en question.

Comment trouver notre place unique, créer notre espace unique, nous renouveler tout en restant nous-même au sein des différents systèmes ?

L’esthétique n’est pas l’objectif d’un atelier, il s’agit d’être seulement en lien avec nous-même. Car comme l’écrit Esteban Mounier :

«À n’en point douter, même sous le vernis de l’artiste qui peint, contemplatif, un coucher de soleil, bouillonne quelque part, dans les tréfonds de son être, une puissance tumultueuse qui fait sauvagement danser les couleurs. »

L’œuvre appartient  à son auteur. J’accompagne celui-ci dans l’élaboration de son interprétation. Je m’appuie sur l’observation du processus créatif en lien avec le processus thérapeutique. La signification de l’œuvre appartient à son auteur considéré comme le plus à même de parler de son propre vécu.

Comment se pratique l’art-thérapie ?

L’art-thérapie peut se pratiquer en groupe ou en séances individuelles. la prise en charge peut être ponctuelle ou sur plusieurs séances selon les besoins et le cadre de prise en charge défini avec le patient.

La durée d’une séance est de 1h à 1h30 en individuel et de 2h en groupe.

A qui s’adresse l’art-thérapie ?

Alain GLEIZE, directeur de formation IRFAT, propose une définition des champs d’intervention de l’art-thérapie :

La souffrance psychologique

L’Art-thérapie aide les personnes présentant des troubles divers d’origine nerveuse ou psychologique. Pour ceux n’ayant pas accès à la parole, cela peut être le seul moyen d’expression.

L’Art-thérapie est un accompagnement efficace dans les périodes difficiles de la vie : deuil, divorce, chômage, maladie, accident. C’est un soutien au moment d’un nouveau choix de vie, d’une réorientation professionnelle ou personnelle, après une dépression.

C’est une aide pour les enfants présentant des troubles du comportement passagers ou durables, ou en échec scolaire.

Pour le psychotique, l’Art-thérapie permet de canaliser l’activité mentale, de structurer l’espace intérieur, donner du sens aux sensations et aux émotions.

Pour la personne handicapée, son statut n’est plus primordial car l’accent est mis sur l’authenticité, le rayonnement de l’objet réalisé.

Enfin, c’est, par définition, le mode thérapeutique de ceux qui ont besoin de renouer avec la joie de s’exprimer, de partager, d’oser.

La souffrance sociale

L’Art-thérapie est de plus en plus couramment utilisée au profit des personnes en recherche d’emploi, chômeurs de longue durée, sans domicile, incarcérées. En effet la réparation narcissique possible par une telle technique suivie d’un travail de création permet, au-delà d’une œuvre, de créer une autre image de soi, une autre vie.

La souffrance médicale

Elle concerne les personnes hospitalisées en long séjour. Âgées, enfants, accidentés, chez qui les années d’hospitalisation altèrent l’espoir et la joie d’exister, pénalisant ainsi l’avancée de la guérison. Là, l’Art-thérapie remet en jeu le processus de création et « l’en-vie ».

Le développement de la créativité

Artistes, cadres supérieurs d’entreprises, professionnels indépendants, enseignants doivent faire face à des situations en évolution permanente. L’adaptabilité et la créativité deviennent des conditions indispensables au maintien d’une activité professionnelle. L’art-thérapie peut éliminer les freins à l’autodétermination et au développement d’une personne.

Des ateliers